Accréditation du Docteur Vardi à Paris par la Haute Autorité de Santé

Docteur Adam Vardi - Urologue à Paris

L’accréditation de la Haute Autorité de Santé

Le Docteur Adam Vardi, Chirurgien Urologue et Andrologue à Paris a reçu en Janvier 2021 l’accréditation de la Haute Autorité de Santé.

Depuis 15 ans, la HAS propose aux médecins de s’engager volontairement dans une démarche de gestion des risques. Elle est basée sur la déclaration d’événements indésirables associés aux soins (EIAS).

L’accréditation de la HAS a pour objectif améliorer la qualité des pratiques professionnelles et la sécurité du patient.

Pourquoi s’engager aupruès de la Haute Autorité de Santé ?

L’accréditation concerne les médecins exerçant une spécialité dite « à risque ».

Le docteur Adam Vardi en sa qualité de Chirurgien Urologue et Andrologue à Paris a donc fait le choix de s’engager dans cette démarche.

Cela engage le professionnel à faire remonter diverses informations à la HAS :

  • Déclarer des événements indésirables associés aux soins (EIAS)
  • Mettre en œuvre des recommandations de bonnes pratiques
  • Réaliser des activités diverses telles que l’évaluation des pratiques ou la mise en place de registres.

Grâce au traitement de ces informations, la Haute Autorité de Santé a pour objectif de :

  • Améliorer la qualité des pratiques professionnelles
  • Réduire le nombre d’événements indésirables associés aux soins

Limiter les conséquences des EIAS au bénéfice de la sécurité du patient.

Privilégier la sécurité du patient : un objectif du Docteur Vardi à Paris

L’objectif de l’accréditation est de tirer des leçons de l’expérience accumulée par le recueil et l’analyse des évènements indésirables.

Ces enseignements ou « Solutions pour la Sécurité du Patient » (SSP) sont un complément important aux recommandations médicales traditionnelles.

Grâce à la base de retour d’expérience du dispositif d’accréditation, appelée base REX, les médecins peuvent acquérir l’expérience nécessaire pour lutter contre ces évènements indésirables. Les enseignements qui en sont issus se traduisent par l’élaboration de « Solutions pour la sécurité du patient » (SSP).

Afin de mettre en place ces solutions, la Haute Autorité de Santé ainsi que le collège des médecins accrédités se sont basés sur l’analyse des évènements survenus quotidiennement lors de la délivrance des soins par les professionnels de santé.

Cette analyse permet de mettre en évidence des causes humaines, techniques et organisationnelles afin de mieux comprendre et appréhender les situations à risque redoutées par les soignants.

Les informations recueillies servent de base à la recherche et permettent d’améliorer les pratiques, de réduire les risques d’évènements indésirables ou d’en atténuer les conséquences.

Le retour d’expérience pour une meilleure prise en soin du patient

S’engager dans l’accréditation c’est s’engager dans un dispositif de retour d’expérience.

Cela permet d’analyser des situations difficiles et complexes survenues au cours des soins et des interventions médicales.

L’objectif est alors d’en tirer et de partager des enseignements pour améliorer à l’avenir les pratiques, les comportements et les organisations.

Cela permet simultanément de développer une « culture sécurité », c’est-à-dire des façons de penser et d’agir collectives qui contribuent à la sécurité des patients et à la qualité des soins

Améliorer la prise en charge et la sécurité grâce au retour d’expérience est primordial pour le Docteur Adam Vardi, Chirurgien Urologue et Andrologue à Neuilly-sur-Seine.

Améliorer la gestion des risques par le Docteur Adam Vardi à Paris

Le dispositif d’accréditation agit comme un cercle vertueux.

Les spécialistes travaillent dans un premier temps sur les situations les plus à risque.

Les professionnels accrédités alimentent les réflexions en décrivant des évènements indésirables associés aux soins qu’ils ont rencontrés dans leurs pratiques.

Ainsi, ils contribuent à l’élaboration de nouvelles recommandations professionnelles et adaptent leurs pratiques à l’aide de nouveaux protocoles.

L’analyse de ces évènements permet à chaque spécialité de réajuster les situations à risque et d’élaborer des solutions pour la sécurité des patients.

Les chiffres clés de l’accréditatiton au 15 novembre 2020

  • 16 spécialités, sur 19 potentielles, sont aujourd’hui agréées (les spécialités de pneumologie interventionnelle, d’ophtalmologie et de réanimation médicale ne participent actuellement pas au dispositif d’accréditation) ; 
  • Environ 7 600 médecins sont actifs dans la démarche d’accréditation dont 1300 en équipe ;
  • 178 équipes médicales sont actives dans la démarche d’accréditation ;
  • 514 médecins experts ont été formés par la HAS et représentent les différentes spécialités dont 11 en 2019
  • Environ 127 000 évènements indésirables associés aux soins (EIAS) ont été analysés, acceptés et enregistrés dans la base de retour d’expérience du dispositif d’accréditation dont 8250 en 2019. 

Qu’est-ce que la Haute Autorité de Santé ?

 

La Haute Autorité de Santé (HAS) est une autorité publique indépendante à caractère scientifique, créée par la loi du 13 août 2004 relative à l’assurance maladie.

La mission de la Haute Autorité de Santé est de renforcer la qualité et la pérennité de notre système de santé.

Elle agit pour améliorer la qualité du système de santé afin d’assurer à tous un accès durable et équitable à des soins aussi efficaces, sûrs et efficients que possible.

Urologue à Neuilly

164 Avenue Charles de Gaulle

92200 Neuilly-Sur-Seine

Rendez-vous en ligne

Secréatariat Dr Vardi

01 47 47 02 02
secretariat@docteur-vardi.com

L’énucléation de l’adénome de la prostate par laser

L’adénome de la prostate ou l’hypertrophie bénigne de la prostate est une pathologie très fréquente chez l’homme. Cette hypertrophie bénigne de prostate se traduit par des troubles urinaires du bas appareil de type obstructif …

L’urologie pédiatrique à Paris

Le Docteur Vardi prend en charge les pathologies urologiques médicales et chirurgicales de l’enfant et de l’adolescent : Phimosis, adhérences et circoncision. Le phimosis est le rétrécissement de l’orifice du prépuce. Il est normal chez le nouveau-né et le nourrisson, et à tendance à disparaître spontanément.

Calcul urinaire – Colique néphrétique

Un calcul urinaire ou lithiase est un cristal dur qui se forme dans 90% des cas à l’intérieur du rein, mais peut également  se retrouver dans  le reste de l’appareil urinaire (vessie, urètre, uretère). La taille d’un calcul urinaire est très variable, allant de quelques millimètres à plusieurs centimètres de diamètre.